Difficile d’imaginer que l’eau puisse être le talon d’Achille de Singapour. Pourtant, l’île-république se doit d’innover sans cesse pour gérer au mieux son absence de ressources naturelles, y compris d’eau. Depuis 2015, le PUB, l’agence en charge de la gestion de l’eau de la cité-Etat, et SUEZ se sont associés afin de mettre en place une solution digitale innovante pour inciter les singapouriens à réduire leurs consommations d’eau au quotidien et diminuer la pression sur cette ressource fragile.

 

 

L'eau, une ressource rare dans un contexte de fort développement économique 

Malgré une position au niveau de l’équateur encourageant une pluviométrie importante, Singapour ne dispose pas de ressources naturelles suffisantes en eau. Dépourvue d’espace de stockage naturel et de nappes phréatiques, les ressources présentes ne permettent pas de subvenir aux besoins d’une population toujours croissante. Depuis son indépendance, l’archipel ne cesse de se développer économiquement et attire par conséquent, de nouveaux habitants. La consommation en eau s’est ainsi multipliée par 5* depuis 1965. Avec 5,4 millions d’habitants et une des densités de population parmi les plus élevées au monde, la gestion de l’eau devient une priorité nationale.
 
Dans ce contexte, le PUB souhaite réduire l’import d’eau Malaisien, toujours premier « robinet » de Singapour et a recours à des procédés avancés pour approvisionner l’archipel en eau potable : retraitement des eaux usées, collecte des eaux pluviales, désalinisation d’eau de mer. Des pratiques qui permettent à Singapour de se placer parmi les villes les plus innovantes en la matière, mais qui se révèlent également très coûteuses.
 
 
 

Inciter à la réduction des consommations

Avec une population croissante, une urbanisation galopante et un développement industriel fleurissant, la pression s’accroît sur une ressource déjà limitée. Le PUB a donc décidé de faire changer les comportements et usages de cette ressource précieuse. Après l’installation de 532 compteurs d’eau communicants au sein du quartier de Punggol, à l’est de l’archipel, les données de consommation des foyers participants à l’étude ont pu être collectées, analysées et traitées pour être regroupées dans une application mobile : WaterGoWhere. Grâce à une meilleure connaissance des usages de l’eau et des habitudes des utilisateurs, l’application vise à encourager une diminution des consommations. Au travers de challenges et quizz, les résidents prennent conscience de leur utilisation d’eau journalière et développent des gestes et habitudes pour économiser l’eau … et gagner des bons de réduction chez les commerçants partenaires ! Les habitants peuvent également recevoir des alertes en cas de fuite ou de consommation élevées. Ils peuvent ainsi comparer les consommations des 7 derniers jours et connaître les usages les plus consommateurs en eau (douche, cuisine, nettoyage etc.) afin de les réduire en modifiant de leurs comportements. WaterGoWhere récompense également chaque mois les meilleurs « Water Savers » et les encouragent à partager leurs conseils et astuces sur la page Facebook regroupant tous les participants.
 
  
  
 
Couronné de succès, ce projet a utilisé la technologie de télérelève ON’connect™qui permet une remontée de données en continu. Avec 5% d’eau économisée, grâce aux alertes de fuites et au programme développé pour faire changer les habitudes des utilisateurs, environ 7 litres ont été économisé par jour par habitant. Le PUB pourrait envisager d’étendre WaterGoWhere à l’ensemble de l’archipel… A suivre.
 
*Source : Les Echos, 2018