C’est en 2017 que la Vallée dorée opte pour la solution ON’connect metering de SUEZ, un système de télérelève permettant de récolter à distance les données relatives à la consommation d’eau des foyers. Aujourd’hui, avec près de 9 500 compteurs devenus « intelligents », le parc anciennement vieillissant offre désormais, côté usagers, un service ultra-performant pour les consommateurs et une réelle baisse de coût pour la Communauté de communes du Liancourtois qui assure la gestion de l’eau en régie.

 

Un choix mûrement réfléchi

Avec pas moins de 60% de compteurs affichant plus de 15 ans d’âge, le parc de la Vallée dorée  avait bien besoin d’être renouvelé. Après avoir réalisé une étude approfondie des technologies existantes et lancé un appel d’offre, la communauté de commune adoptait la solution ON’connect™ metering avec 2 objectifs majeurs : maîtriser la consommation en eau et lutter contre le gaspillage, notamment par la détection quasi immédiate de toute consommation anormale, généralement synonyme de fuite. A ce propos, Dominique Delion, vice-président de la Vallée Dorée notait en 2017 : « Nous avons eu le cas d’un habitant qui s’est retrouvé avec une consommation de plus de 1000 m3. Certes dans ce genre de cas, la loi plafonne la facture d’eau à hauteur du double de la consommation annuelle habituelle de l’abonné, mais il n’en reste pas moins que la somme à sortir peut être conséquente. Si le compteur de cette personne avait été, à l’époque, équipé d’un émetteur, nous nous serions rapidement rendu compte du problème ». Effectivement, le déploiement de cette solution a montré les moultes avantages : facturation au réel, réduction des coûts de comptabilité et facturation, diminution des remboursements en fin d’année, préservation de la ressource en diminuant les volumes prélevés, diminution des dégâts liés aux fuites chez les particuliers en les détectant plus rapidement…
 
 

Un service aux usagers plus performant

« Le bénéfice usagers est multiple, nous explique Lisa Vincent, directrice des Services Techniques de la Vallée dorée.Tout d’abord, la facturation est désormais basée sur la consommation réelle et n’est plus estimative comme c’était souvent le cas jusqu’alors. De plus, les relevés ne se faisant plus manuellement, il n’est plus utile de visiter le consommateur une fois par an à domicile, ce qui était d’autant plus compliqué lorsque le compteur était difficile d’accès. Par ailleurs, les anomalies liées à la consommation – surconsommation, compteur arrêté… - sont maintenant très rapidement détectées et résolues. Enfin, le portail Internet leur permet d’accéder à de nombreux services notamment le suivi de leur consommation au quotidien afin de mieux la maîtriser et pouvoir ainsi réaliser des économies». Et si certains ont pu exprimer quelques craintes – ondes émises, confidentialité des données -, les équipes de la Vallée dorée se veulent rassurantes, rappelant que « les ondes émises par les émetteurs équivalent à celles d’une télécommande de porte de portail ou de garage » et que « les données restent confidentielles et sécurisées et ne sont utilisées que pour la facturation ».
 
 
 
Pour ce projet, la Vallée dorée a investi 1,3 million d’euros dont 500 000 euros pour la télérelève. Un budget conséquent certes mais lorsqu’on écoute Dominique Delion, « on perd chaque année environ 60 000 euros à cause des fuites d’eau que l’on repère trop tardivement » … le calcul est rapidement fait et la solution de télérelève, réellement avantageuse pour tous.